Les actualités HRA

01/02/18 Quand les salons basculent dans le virtuel

De Première Vision préparant sa marketplace à Who's Next recrutant un spécialiste du Web pour se transformer, en passant par Playtime et Eurovet lançant leurs salons virtuels, assiste-t-on à la digitalisation des salons, prophétisée de longue date ?


La notion de « salon virtuel » n'est en effet pas nouvelle et a largement occupé l'esprit des organisateurs au cours de la dernière décennie
. Le concept est donc loin d'être nouveau. Mais la crise économique du début des années 2010 aura largement contribué à freiner les ambitions numériques des organisateurs. Cependant, cette même crise n'a pas été sans effet sur le rôle des salons eux-mêmes. Ces derniers furent progressivement confrontés à des calendriers d'achat toujours plus éclatés au sein des filières. A ceci s'est ajouté le recul tendanciel des commandes passées lors des salons, au profit des « prises de contact ».

Les acheteurs ont quant à eux rationalisé leurs déplacements sur les rendez-vous, non sans effet sur la fréquentation de certains salons. Autant d'éléments qui ont amené, depuis l'automne, une multiplication des annonces d'initiatives virtuelles. L'ambition est là de contourner à la fois les problèmes de calendrier, les questions de distance mais aussi de rendement immédiat......

Et les prochains mois ne seront vraisemblablement pas sans nouvelles annonces sur le front des salons virtuels. Les organisateurs du salon parisien Tranoï indiquent ainsi à FashionNetwork.com travailler eux-mêmes à un déploiement numérique de leur salon. Projet qui devrait se concrétiser durant l'année en cours. Reste la grande question : la greffe chez des organisateurs d'événements ponctuels d'un outil web permanent, exigeant en temps, investissement et personnel, prendra-telle ?

source : fashion network