Les actualités HRA

29/01/18 Côté salons, janvier 2018 restera un bon cru

L'engouement autour de la Fashion Week masculine drainant un nombre accru d'acheteurs internationaux dans la capitale ainsi qu'une note économique un peu plus optimiste en ce début 2018 ont profité aux salons parisiens. Cette édition de janvier des rendez-vous BtoB mode s'est ainsi achevée le 22 janvier sur une impression globale positive, avec des évolutions plutôt haussières du nombre de visiteurs et surtout une ambiance positive et affairée.

C'était notamment le cas sur le plus imposant salon du week-end, Who's Next-Première Classe, qui rassemblait près de 1 300 marques de mode et d'accessoires au Parc des Expositions de la porte de Versailles. Après un premier retour à la hausse en septembre dernier, le compteur de visites était de nouveau dans le vert sur cette édition, avec une progression de leur nombre de plus de 3 %. Une hausse modérée certes, mais amplifiée dans les esprits par l'atmosphère de travail sur les stands.

« C'est un bon salon, avec des acheteurs européens nombreux et aussi des Américains, mais surtout beaucoup plus d'optimisme que les saisons précédentes », témoigne Patrick Draijer, fondateur de la marque féminine néerlandaise Yaya. Un avis partagé par bon nombre d'exposants, qui relevaient majoritairement la bonne dynamique, avec un très bon dimanche notamment et le beau niveau de commandes réalisées.

Le salon a également voulu mettre en avant une hausse de 14 % du nombre d'acheteurs dans les allées, pour illustrer ce courant d'affaires en progression, ceux-ci comptant désormais pour 70 % du visitorat global.

Un bilan satisfaisant qu'a également fourni l'organisateur du salon Tranoï, qui s'était installé lui en trois lieux, le Palais de la Bourse pour la femme, le Carreau du Temple pour l'homme et même le plus intimiste format showroom dans le Marais. « Après une année 2017 compliquée, là c'est vraiment reparti », estime le porte-parole du salon. Et d'annoncer une hausse de 14 % en visiteurs uniques, tous lieux confondus.

« Il y avait des signes de mieux en octobre, là on revient à quelque chose qui ressemble plus aux niveaux de 2015 par exemple. On profite de la belle dynamique de Paris sur la scène mode et de l'engouement autour de la Fashion Week masculine, mais on répond également à la demande d'achats anticipés sur la femme », ajoute-t-on chez Tranoï.

Les organisateurs du salon Capsule avaient de leur côté décidé de revenir dans le Marais, sur un format plus petit. « Nous avions l'opportunité de ré-établir un événement avec notre touche, avec un véritable esprit showroom, à deux pas de tout ce qui s'est déroulé durant la semaine. Les marques se sont senties intégrées dans la vie de la Fashion Week ». Capsule, effectivement installé au coeur du quartier accueillant de nombreux showrooms, revendique avoir attiré dans ce lieu rue du Vertbois un millier d'acheteurs issus des shops pointus du monde entier.

Une dynamique que les salons veulent prolonger en mars prochain pour la clôture de la période de ventes femme, mais aussi en juin pour le lancement de la saison suivante. Man/Woman comme Who's Next ont d'ailleurs profité de ce week-end positif et actif pour annoncer le lancement de nouveaux rendez-vous à cette période qui correspondait jusqu'alors aux pré-collections femme.

Une nouvelle concurrence qui n'effraie pas Tranoï et satisfait même ses organisateurs. « Nous sommes ravis, en structurant juin comme janvier, avec la réussite qu'on vient de connaître, on va pouvoir asseoir la domination de Paris.

Quand le courant est bon comme ce mois-ci, cela profite à tout le monde », conclut le porte-parole du salon.

source Fashion Network